Les purificateurs d’air peuvent-ils prévenir contre le rhume et la grippe ?

En pleine saison hivernale, les virus du rhume et de la grippe semblent omniprésents dans les lieux publics. Bien qu’il soit impossible d’éviter de tomber malade, un excellent moyen de réduire vos risques consiste à investir dans un purificateur d’air chez vous ou sur votre lieu de travail. Comment se transmettent le rhume et la grippe ? Un purificateur d’air contre le rhume et la grippe peut-il aider à réduire la transmission de ces maladies courantes ? Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur la façon dont un purificateur d'air peut contribuer à un environnement intérieur plus sain pendant la saison hivernale souvent synonyme de rhumes et grippes.

Un homme avec la main sur la tête assis sur son lit

Saison du rhume et de la grippe

Comment se propagent le rhume et la grippe ?

Le rhume et la grippe se propagent de la même manière que de nombreux agents pathogènes et particules virales, y compris le COVID-19. Lorsqu’une personne infectée parle, éternue, tousse, chante ou même respire la bouche ouverte, des aérosols infectés sont libérés de sa bouche dans l’air. Ces gouttelettes respiratoires microscopiques et contaminées sont ensuite inhalées par les autres personnes à proximité, notamment dans les lieux publics à forte densité de foule. Les aérosols peuvent également atterrir sur des surfaces et/ou des objets et dès qu’une autre personne touche la surface ou l’objet infecté, l’infection se fraye facilement un chemin dans le corps d’une personne non infectée.

Les gouttelettes respiratoires infectées restent également en suspension dans l’air pendant de longues périodes, suffisamment longtemps pour atteindre la ventilation du plafond. De plus, les aérosols éternués peuvent aller plus loin que prévu. Une étude réalisée en 2014 par le MIT a révélé que les gouttelettes mesurant 100 micromètres de diamètre émises par un éternuement voyageaient cinq fois plus loin que ce que les études précédentes avaient prévu, et que les gouttelettes mesurant 10 micromètres se propageait 200 fois plus loin1!

Quelle est la saison du rhume et de la grippe ?

Nous connaissons tous bien les symptômes : nez qui coule ou bouché, toux, éternuements, maux de tête et/ou pression dans les sinus et maux de gorge. Avec des symptômes aussi similaires, il peut être difficile de faire la différence entre un rhume et une grippe. Bien qu’il s’agisse de maladies respiratoires extrêmement contagieuses, elles sont en réalité causées par des virus différents.

La grippe est causée par le virus de la grippe. Le rhume peut avoir de nombreuses causes virales différentes, dont certaines incluant les rhinovirus, les coronavirus saisonniers et le parainfluenza. La grippe a généralement un impact beaucoup plus intense qu'un rhume, et un indice typique pour différencier les deux maladies est que les personnes infectées sont beaucoup moins susceptibles d'avoir le nez qui coule avec la grippe que celles qui ont un rhume. La grippe peut également entraîner des complications graves telles que des infections des voies respiratoires, voire la mort respiratoire, en particulier chez les personnes vulnérables2.

Le rhume est généralement plus fréquent en hiver, mais il peut se propager et être contracté toute l'année, quel que soit l'âge ou l'état de santé. La grippe peut également être contractée toute l'année, mais l'activité grippale est plus élevée d'octobre à avril, surtout en hiver, dans l'hémisphère Nord.

Un tableau comparatif entre les symptômes du rhume et de la grippe

Source 2

Qui est plus vulnérable et quels sont les principaux contributeurs ?

N’importe qui peut attraper le rhume ou la grippe, quel que soit son état de santé. En moyenne, la plupart des adultes contractent un rhume deux à quatre fois par an, et les enfants sont touchés par un rhume six à neuf fois par an en moyenne. Les écoliers, les employés travaillant dans les écoles et les employés de bureau en général courent le plus grand risque pour leur santé, les rhumes étant responsables de millions de jours de maladie chaque année.

Certains des principaux facteurs contribuant au rhume sont :

  • Une exposition à une forte densité de personnes, notamment d'enfants, dans les lieux publics
  • L’accumulation de poussière à la maison ou au bureau
  • L’exposition à un air avec un taux d'humidité trop faible ou trop élevé (air froid et sec), un environnement dans lequel des études ont montré que les virus et les bactéries se développent (notamment le COVID-19)3,4

La grippe est également assez courante avec environ un milliard de cas enregistrés de grippe saisonnière par an5.

Quel est l’impact des polluants de l’air intérieur sur la maladie ?

Des études ont montré que la présence de particules polluantes dans l’air intérieur peut faciliter la contraction de maladies, leur aggravation et leur prolongation. Une étude de 2020 a révélé que la pollution de l’air intérieur et une mauvaise qualité de l’air intérieur (QAI) entraînent des maladies plus graves et des formes mortelles de COVID-19. L’exposition chronique aux particules de polluants atmosphériques aggrave également les risques pour la santé, rendant plus difficile la guérison et entraînant la réinfection par le COVID-19 et d’autres infections virales respiratoires6.

Une femme assise par terre se mouchant

Comment réduire les risques de rhume et de grippe saisonnière ?

Créez des habitudes saines dans votre environnement intérieur

Maintenir un environnement intérieur sain dans les lieux publics et privés est essentiel pour réduire l’impact du rhume, de la grippe et d’autres agents pathogènes. Il existe plusieurs mesures que vous pouvez prendre pour améliorer la santé respiratoire et prévenir les infections causées par des maladies respiratoires :

  • Nettoyage régulier : gardez votre maison propre et exempte de poussière et de débris en passant l'aspirateur et en époussetant régulièrement, en portant une attention particulière aux zones où la poussière et les allergènes peuvent s'accumuler (tapis, rideaux et tissus d'ameublement).
    • Essuyez et désinfectez régulièrement les claviers, les téléphones et autres objets et surfaces fréquemment touchés – les germes peuvent vivre sur les surfaces jusqu’à 24 heures !
  • Aérer : assurez une aération adéquate dans votre maison et votre bureau en ouvrant les fenêtres autant que possible pour permettre à l'air frais de circuler et réduire les polluants de l'air intérieur.
  • Maintenir un taux d’humidité idéal : ne pas descendre le taux d’humidité en dessous de 30 %, ni ne dépasser 50 %.
  • Pratiquez une bonne hygiène : gardez vos mains propres en vous lavant soigneusement les mains avec du savon et en utilisant un désinfectant pour les mains à base d'alcool.
  • Soyez vigilant lorsque vous êtes malade : protégez votre entourage de la contamination en vous couvrant la bouche lorsque vous toussez ou éternuez et/ou portez un masque et évitez tout contact avec les autres/restez à la maison après le travail ou l'école.
  • Renforcez votre système immunitaire : passez une bonne nuit de sommeil, adoptez une alimentation équilibrée et nutritive, évitez le stress, faites de l'exercice régulièrement, prenez des douches chaudes avec beaucoup de vapeur et prenez des suppléments de vitamine C.

Prévenir la grippe à l'école

Comme mentionné ci-dessus, les lieux publics comme les écoles sont un terrain fertile pour la transmission du rhume et de la grippe. Afin de réduire les risques sanitaires à l’école, veillez à nettoyer régulièrement les poignées de porte et les robinets. Assurez-vous que l’école ou le service de garde de votre enfant respecte les procédures de nettoyage de routine, en particulier pour les objets et les surfaces touchés. L’école de votre enfant doit également être bien équipée en mouchoirs, en savon, en essuie-tout, en désinfectants pour les mains à base d’alcool et en lingettes jetables. Plus important encore, en cas d’épidémie de grippe ou de rhume, les étudiants et les membres du personnel malades doivent rester à la maison. Il est également recommandé de se faire vacciner contre la grippe, tant pour les enfants que pour les adultes.

Prévenir la grippe au travail

Il est également courant que les lieux de travail connaissent une transmission élevée du rhume et de la grippe. La réduction de la transmission du rhume et de la grippe au travail suit les mêmes principes que ceux visant à réduire les épidémies dans d’autres lieux publics. Les surfaces et objets fréquemment touchés comme les poignées de porte, les claviers et les téléphones doivent être désinfectés régulièrement avec des lingettes jetables. Votre bureau doit être bien approvisionné en savon, mouchoirs, essuie-tout et désinfectants pour les mains à base d’alcool. Lors d’épidémies de grippe, nettoyez votre téléphone portable et évitez si possible de le manipuler. Restez à la maison si vous vous sentez malade.

Utilisez une ventilation et un purificateur d’air pour lutter contre le rhume et la grippe

L’une des meilleures formes de prévention contre la grippe pendant la saison grippale consiste à créer un environnement intérieur plus sain. Cela réduira la propagation de maladies saisonnières comme le rhume et la grippe causés par des virus aéroportés, ainsi que des maladies causées par des bactéries. Ceci peut être fait de deux façons:

  1. Aérez votre espace et favorisez la circulation de l’air. Un espace intérieur mal ventilé entraîne une accumulation de particules infectées, d’autres contaminants en suspension dans l’air et même d’humidité, là où les germes se développent. Cela augmente le risque d’inhalation de gouttelettes respiratoires infectées.

  2. Utilisez un purificateur d'air contre le rhume, la grippe et d'autres agents pathogènes. Les purificateurs d'air contenant des systèmes de filtration de qualité médicale aident à réduire la transmission des germes en éliminant les micro-organismes en suspension dans l'air. En plus des virus et des bactéries, les purificateurs d’air aident également à éliminer d’autres contaminants en suspension dans l’air qui peuvent exacerber les problèmes respiratoires et affaiblir le système immunitaire. La poussière et les acariens, les squames d'animaux, le pollen et les spores de moisissures sont des allergènes et des irritants courants pouvant déclencher des réactions allergiques et des symptômes respiratoires, en particulier des crises d'asthme. En effectuant une filtration continue de ces polluants, les purificateurs d’air créent un environnement intérieur plus propre et plus sain, réduisant ainsi le risque de transmission du rhume et de la grippe.
Une femme mettant un masque

Comment choisir le bon purificateur d’air pour la saison du rhume et de la grippe ?

Considérez son filtre

Tous les appareils de filtration d’air ne sont pas capables de combattre les particules nocives en suspension dans l’air comme les virus et les bactéries et de prévenir les infections. Les deux technologies les plus importantes à rechercher dans un purificateur d’air pour lutter contre la transmission des germes sont 1) un filtre certifié HEPA de qualité médicale et 2) les technologies de stérilisation UVC. Les filtres certifiés HEPA sont testés par des tiers pour garantir l'élimination de 99,97 % des particules polluantes de l'air jusqu'à une taille de 0,01 micron en un seul passage. Cela inclut tous les micro-organismes trouvés dans votre environnement intérieur. Les technologies de stérilisation UVC sont couramment utilisées dans les hôpitaux pour maintenir une faible transmission d’agents pathogènes.

Eoleaf, par exemple, propose des appareils contenant 8 technologies de filtration d'air différentes dans le cadre de son système de filtration de qualité médicale. Cela comprend également un filtre à charbon actif pour éliminer les odeurs, les gaz et les produits chimiques nocifs comme les composés organiques volatils (COV).

Tenez compte de la taille de la pièce

Les purificateurs d’air doivent être correctement dimensionnés afin de filtrer correctement tout l’air de votre espace intérieur. C'est pourquoi Eoleaf propose trois tailles, permettant à nos appareils de s'adapter à des pièces de toutes tailles :

Tenez compte des performances du purificateur d’air

Deux paramètres à garder à l’esprit lors du choix d’un purificateur d’air pour le rhume et la grippe sont le débit d’air pur (CADR) et les changements d’air par heure (ACH). CADR est utilisé pour mesurer les performances d'un purificateur d'air et indique si l'appareil sera suffisamment puissant ou non pour purifier tout votre espace. Plus le CADR est élevé, mieux c’est ! ACH indique combien de fois un purificateur d’air peut filtrer le volume d’air d’une pièce par heure. Le CDC recommande un indice ACH d'au moins 5 dans les espaces occupés, en particulier pendant la saison du rhume et de la grippe, pour une filtration de l'air optimale. Comme pour le CADR, plus l’ACH est élevé, mieux c’est.

Tenez compte du niveau de bruit

Un purificateur d’air de haute qualité doit toujours être silencieux. Il ne devrait jamais vous déranger pendant que vous travaillez, étudiez ou dormez. Les décibels d’un purificateur d’air ne doivent jamais dépasser 60 dB, même lorsqu’il fonctionne à sa vitesse de ventilateur la plus élevée.

Protégez vos espaces intérieurs de la propagation des germes avec Eoleaf

Les purificateurs d’air jouent un rôle crucial dans la création d’un environnement intérieur plus sain et dans la réduction du risque de transmission du rhume et de la grippe. Laissez nos experts en purification de l'air de l'équipe Eoleaf vous offrir une tranquillité d'esprit pendant la saison du rhume et de la grippe. Contactez notre équipe à tout moment pour toute question concernant vos besoins spécifiques. Nous avons également créé un Guide d'achat détaillé pour vous aider à prendre en compte tous les facteurs nécessaires au choix d'un purificateur d'air.

Le purificateur d'air AEROPRO 100 d'Eoleaf à côté d'une chaise blanche

Questions fréquemment posées

À quelle fréquence devrais-je utiliser un purificateur d'air pour obtenir une protection contre les rhumes et les grippes ?

La durée d'utilisation nécessaire dépend de la taille de votre espace et de la quantité de pollution intérieure (qui varie tout au long de l'année). Pendant la saison du rhume et de la grippe, il est recommandé de laisser votre purificateur d’air fonctionner toute la journée, surtout s’il est équipé d’un mode automatique. Cela permet à votre appareil d'augmenter la vitesse de son ventilateur lorsque de nouveaux polluants sont détectés.

Les purificateurs d'air sont-ils plus efficaces dans certaines conditions ou environnements pour prévenir les infections virales ?

Un purificateur d’air est conçu pour lutter contre la pollution de l’air intérieur, y compris les virus aéroportés, dans n’importe quel environnement. Évitez cependant de placer un purificateur d’air dans un environnement trop humide. L’humidité sature le filtre d’un purificateur d’air en eau, le rendant incapable de capter correctement les polluants et potentiellement endommageant les fibres de celui-ci.

Les purificateurs d'air peuvent-ils être utilisés en complément d'autres mesures de prévention, telles que la vaccination ou le lavage des mains ?

Bien sûr. Il est toujours recommandé de suivre les directives sanitaires mises en place lors d’épidémies ou de pandémies (incluant la vaccination, le lavage des mains, le port du masque et/ou la distanciation sociale). L’utilisation d’un purificateur d’air en conjonction avec ces pratiques garantira une protection optimale contre les bactéries et virus aéroportés.

Les purificateurs d'air peuvent-ils aider à réduire la transmission des rhumes et des grippes dans les espaces publics ou les lieux de travail ?

Absolument. Il est fortement recommandé d’installer un purificateur d’air dans les lieux publics et les bureaux. Ces endroits favorisent généralement le niveau le plus important de transmission de germes, notamment le rhume et la grippe. Un purificateur d'air Eoleaf doté d'un filtre certifié HEPA éliminera 99,97 % de tous les polluants jusqu'à une taille de 0,01 micron, y compris les germes.

Quelles sont les précautions à prendre lors de l'utilisation de purificateurs d'air pour la prévention des infections virales ?

Afin d’assurer une prévention complète de la propagation des germes, il est toujours recommandé de suivre les autres directives sanitaires mises en place (telles que le lavage des mains et le port d’un masque, le cas échéant). L'achat d'un purificateur d'air intelligent doté de commandes sans contact (comme les commandes gestuelles et vocales proposées par les purificateurs d'air Eoleaf) garantit en outre des niveaux plus faibles de transmission de germes.

Les purificateurs d'air sont-ils recommandés pour les personnes les plus vulnérables au rhume et à la grippe, comme les personnes âgées ou les enfants en bas âge ?

Absolument. L'installation d'un purificateur d'air pendant les épidémies (comme la saison du rhume et de la grippe) et les pandémies (comme la COVID-19) est un excellent moyen de protéger nos populations les plus vulnérables, notamment les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées, contre les infections.

Y a-t-il des études ou des recherches scientifiques qui soutiennent l'efficacité des purificateurs d'air contre les infections virales ?

De nombreuses études ont montré l’efficacité des purificateurs d’air contre les virus responsables des infections virales lorsqu’ils se trouvent dans l’air. Reportez-vous à notre page sur le sujet ici et retrouvez les études répertoriées dans les sources à la fin de l’article. Voir également l'étude réalisée par Octopus Labs sur les appareils Eoleaf concernant leur efficacité dans la lutte contre le coronavirus qui se propage via les aérosols rejetés dans l'air.

Les purificateurs d'air doivent-ils être utilisés toute l'année ou seulement pendant la saison de la grippe ?

Les purificateurs d’air sont des appareils utilisables toute l’année. Leur utilisation constante tout au long de l'année garantira non seulement votre protection contre les germes aéroportés, mais également contre les allergènes aéroportés (poils et squames d'animaux, pollen, poussière et acariens, moisissures et leurs spores), la pollution par les particules fines et la pollution chimique (comme les composés organiques volatils ou COV).


Sources

1 Dizikes , P. (8 avril 2014). Dans le nuage : comment la toux et les éternuements flottent plus loin que vous ne le pensez. Disponible sur https://news.mit.edu/2014/coughs-and-sneezes-float-farther-you-think

2 Comment différencier Le rhume de la grippe? Notre Guide Complet - Boiron Canada. Boiron Canada. (17 septembre 2021). Disponible sur https://www.boiron.ca/non-classifiee/rhume-ou-grippe-comment-faire-la-difference/

3 Marina Nieto-Caballero, Ryan D Davis, Eddie Fuques, Odessa M Gomez, Erik Huynh, Alina Handorean, Shuichi Ushijima, Margaret Tolbert, Mark Hernandez. La vitrification des glucides dans la salive en aérosol est associée au potentiel infectieux dépendant de l'humidité du coronavirus aéroporté. PNAS Nexus, Volume 2, Issue 2, February 2023, pgac301. doi.org:10.1093/pnasnexus/pgac301

4 Yang W, Marr LC. Mécanismes par lesquels l’humidité ambiante peut affecter les virus présents dans les aérosols. Appl Environ Microbiol. 2012 Oct;78(19):6781-8. doi: 10.1128/AEM.01658-12. Epub 2012 Jul 20. PMID: 22820337; PMCID: PMC3457514.

5 Organisation Mondiale de la Santé. (3 octobre 2023). Grippe (saisonnière). World Health Organization. Disponible sur https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/influenza-(seasonal)

6 Domingo JL, Rovira J. Effets des polluants atmosphériques sur la transmission et la gravité des infections virales respiratoires. Environ Res. 2020 Aug;187:109650. doi: 10.1016/j.envres.2020.109650. Epub 2020 May 11. PMID: 32416357; PMCID: PMC7211639.

La gamme de purificateurs d'air Eoleaf

1 de 4